Les évolutions administratives sont lentes mais force est de constater que 2018 marquera un virage important dans le monde du contrôle technique. 

A ce jour lorsque vous passez le contrôle, 196 défauts peuvent vous obliger à passer une contre visite dans les 2 mois. Dans moins d'un an ce chiffre passera à 346 ! Mais bien au delà de ces très nombreux points il faudra ajouter 126 qui seront complémentaires et qualifiés de défauts critiques laissant au propriétaire du véhicule la seule journée du contrôle pour rentrer chez lui ou aller au garage. Cette vignette d'un jour vous interdira de rouler dès le lendemain !

Le contrôle 2018 s'articulera donc ainsi : pas de contre visite = vignette définitive apposée sur le pare brise par le contrôleur comme aujourd'hui. Contre visite : vignette de 2 mois apposée par le contrôleur. Véhicule dangereux avec risque(s) critique(s) : vignette du jour empêchant de circuler dès le lendemain. 

Administrativement quelque soit la vignette, la carte grise pourra être faite en préfecture si le contrôle était destiné à une vente avec changement de propriétaire.

Voici en résumé les points immobilisant immédiatement et pouvant menacer directement la vie de votre voiture puisque certains seront économiquement in-envisageables : 

Freins : Problème d'étanchéité de flexibles ou de raccords / Usure excessive plaquettes / Disque ou tambours trop usés fissurés ou mal fixés / freinage inefficace à 50% de la valeur limite / Feux stop défaillants (pas d'allumage y compris 3 ème feu)

Direction : Direction assistée hs ou bruyante / Mouvement volant colonne faisant craindre un détachement / Direction incertaine avec déformation, fêlure cassure, usée mais aussi avec un jeu jugé important dans le volant.L'allumage du témoin de direction assistée (pour les da électriques) entrera dans cette catégorie. Il faut savoir que si ce témoin apparaît en cas de réelle anomalie, il s'allume également si la tension de la batterie est insuffisante.

 Une fuite de liquide hormis d'eau sera jugée comme dangereuse (y compris celui du lave glace).

Une commande de conduite défaillante entraînera également un risque critique (commodo ou bouton)

Visibilité : Vitrage teinté, visibilité réduite, fissure de plus de 5 cms ou plusieurs de plus de 3 cms tout comme le manque de plus d'un rétroviseur sera un risque critique.

Essieux, roue, pneus, jantes, transmissions et suspensions : Un essieu cassé, déformé, mal fixé ou modifié et présentant un risque, un jeu excessif, un risque de surchauffe, une usure importante ou une destruction à la rotation d'un roulement de roue, un pneu qui touche le véhicule , un indice de vitesse et/ou de charge insuffisant, une profondeur des sculptures inférieure aux normes, une toile de pneu visible ou encore un pneu retaillé entreront dans cette catégorie tout comme une jante fêlée, présentant une déformation importante ou un mauvais assemblage ainsi qu'une mauvaise attache de suspension, un boulon desserré ou absent lié à la transmission, une usure excessive des roulements de l'arbre, des joints ou des flexibles, des risques de déboîtements ou de fissure, un jeu visible au niveau de la suspension, un ressort endommagé ou fendu, une lame manquante, une corrosion ou usure excessive ou encore une suspension pneumatique qui ne fonctionne pas seront critiques également.

 Côté châssis et accessoires nous trouvons des points tels : Une fêlure importante ou déformation d'une traverse, d'un berceau ou d'un longeron, une corrosion importante du châssis, un support moteur fêlé ou desserré risquant la chute même du moteur, un porte fusée fracturé ou présentant un risque de détachement, une usure excessive, une mauvaise fixation ou étanchéité de la ligne d'échappement, un système GPL ou a gaz naturel défectueux, un pare-chocs endommagé ou mal fixé, une portière pouvant s'ouvrir inopinément, un élément de carrosserie menaçant de tomber, un réglage du siège conducteur difficile avec la vérification de tous les réglages disponibles (y compris l'appui tête et l'accoudoir central si présents).

A cela s'ajoute également un éventuel mécanisme de ceinture abîmé, avec des points d'ancrages gravement endommagés ou non stables, un antivol défectueux (neiman), une roue de secours mal attachée quand située à l'extérieur (comme dans un panier par exemple) ou encore une entrée de fumée d'échappement dans l'habitacle

A cela va s'ajouter les valeurs limites en terme de pollution qui sont actuellement en cours d'étalonnage. Sachant que beaucoup ont un fonctionnement moteur mauvais, les diesels mal utilisés ou non décrassés sur la route (effet pervers des limitations de vitesses et des flashs à tout va) ont de quoi s'inquieter d'autant plus que, pour le moment, les valeurs de référence retenues sont celle de l'homologation de chaque voiture figurant sous le capot moteur ou sur sa plaque constructeur. Une simple fumée excessive entrainera un risque critique avant même l'introduction de la sonde...Reste à connaître la réaction de cette même sonde devant les véhicules dont le moteur s'auto régule à 2500tr/min car ne roulant pas sur route

Ce nouveau contrôle technique qui va dans le sens de l'uniformisation européenne n'a à mes yeux que des points logiques les points critiques mettant en danger les occupants du véhicule en question mais aussi de ceux qui le croise.

Sa mise en place va entraîner une modification substantielle de l'examen proprement dit avec une augmentation de la durée estimée à + 30% (créneau d'une heure par véhicule à priori ) et donc de son prix dont le prix devrait largement se rapprocher de la barre des 100€

Il est clair que de nombreux propriétaires souhaitant anticiper cette nouvelle version éventuellement fatale pour leur véhicule vont affluer vers les centres entre le 01 janvier et le 20 mai. Toutefois en cas de contre visite, celle ci sera faite selon la nouvelle réglementation (la période exacte reste à définir). Des véhicules qui auront cette contre visite sous l'ancien pourront ainsi se retrouver avec un ou des risques critiques et donc une impossibilité de circuler dès le lendemain !

La contravention prévue est dite de 4 ème classe soit 135€ et l'immobilisation immédiate du véhicule sera possible.

 

Frédéric Bourdiaux 02/07/17

8ae381e55b6a048f23daf2948fcb6

photo internet