Le GNV pour Gaz Naturel de Véhicule est un gaz naturel sous pression (gaz de ville).

Il s'adresse essentiellement aux flottes d'entreprises et autres administrations de France qui ont un point de remplissage homologué.

Les bus, les bennes à ordures sont les plus "nombreux" à rouler au GNV peu polluant et plus silencieux qu'un mode essence. Beaucoup moins pollueur que le gazole, ce carburant est privilégié en mode urbain.

Les collectivités locales ont l'obligation de renouveler 20% de leur parc en véhicules propres. Des espoirs avaient été mis sur le GNV mais l'électrique bien que encore marginale est actuellement plus politiquement correct vu le peu de kilomètres effectués et les aides fiscales accordées et l'absence totale de pollution à l'utilisation.

Techniquement le GNV nécessite un circuit parallèle (réservoir,tuyaux, allumage...) avec un commutateur sur le tableau de bord. Ce sont des véhicules bi carburation comme les GPL à la différence que les circuits SP95 et GNV sont entièrement distincts. Le prix de vente catalogue était comparable à un véhicule diesel (du fait de la transformation) et donc sans intérêt sans aides fiscales importantes. Le diesel déjà mieux intégré dans le réseau automobile possédait un moteur plus puissant et plus performant pour le même prix.

Le GNV prend plus de place à stocker que de l'essence ou du GPL. Moralité il lui faut de gros réservoirs et même plusieurs pour avoir une véritable autonomie (d'ou les bus ou poids lourds). Sur les petits véhicules seule la roue de secours est supprimée sous peine d'avoir des réservoirs dans le coffre et donc plus de coffre pour charger des affaires.

La surconsommation est de l'ordre de 20 à 25% par rapport au SP95. Toutefois il est nettement moins pollueur que l'essence et le fonctionnement deux fois plus silencieux que celui ci. L'autonomie est ainsi assez proche d'un véhicule électrique (200 kms pour une Fiat Punto par exemple) et encore faut il un compresseur spécifique de GDF pour s'approvisionner. L'homologation entraîne des démarches auprès du service des douanes puisque si le cours du gaz est calqué sur le cours du pétrole, il n'en possède pas les taxes.

Alors pourquoi le GNV est inconnu du grand public et du particulier ?

Le GNV est distribué par GDF ou GNVert. Un contrat de développement a pourtant été signé en 2005 entre plusieurs acteurs nationaux importants : GDF, PSA, Renault, Carrefour et Total.

Les particuliers pouvaient alors souscrire un contrat de 5 ans avec location gratuite d'un compresseur propriété de GDF fournisseur du gaz. Au terme des 5 ans, le contrat prévoyait le démontage du compresseur par le remplacement d'un à location payante.

Faute de volonté politique et donc de développement d'un réel réseau de pompes chez Carrefour ou Total, GDF a démonté les compresseurs chez les particuliers comme prévu au terme des 5 ans. Comme en parallèle aucune démarche de renouvellement d'autorisation ministérielle n'a été faite pour l'implantation de compresseurs chez les particuliers, ceux ci se sont retrouvés avec un véhicule GNV sans pouvoir le remplir. Mieux : sur le marché de l'occasion la décôte est une chute libre avec un système caduque et un contrôle technique sévère (comme le GPL)

Seules alternatives aujourd'hui pour un véhicule GNV : rouler au SP95 ou être à proximité de l'une des 35 bornes de remplissage en France accessibles aux particuliers (pas de pompes dans les réseaux traditionnels ou grandes surfaces)

Mis à part les poids lourds seul le groupe Fiat a investit dans le "léger" GNV surtout sur son propre marché où il est plus développé que chez nous et à travers des véhicules citadins (Punto, Panda) ou de l'utilitaire (avec le Ducato 3.0JTD, le 2.3JTD n'est pas assez puissant). Les véhicules communs avec PSA (moteurs 2.2JTD, Scudo)  ne sont pas concernés puisque le groupe français n'est pas intéressé par le GNV.

Fiat qui est absent du créneau électrique ou hybride a joué la carte très hypothétique du GNV.

Le remplissage du GNV s'effectue en kilo et non en litres

Tarif en 08/2012 : 1.26 € le kg soit 0.9828€ le M3.

1 M3 de GNV permet de parcourir la même distance que 1 litre de SP95

Frédéric Bourdiaux 22/03/14